Immobilier commercial : la Suisse au premier rang d’un classement international

D’après la Royal Institution of Chartered Surveyors  Switzerland, un classement international établi par des experts immobiliers estime que l’immobilier suisse et notamment l’immobilier commercial est surestimé.

 

Une surestimation de la propriété commerciale en Suisse

Selon 90 % d’experts immobiliers ayant établi un classement international des immobiliers commerciaux  les plus surestimés, celui de la Suisse est au premier rang. D’après le Commercial Property Monitor Q2 2016, c’est le taux de vote en pourcentage le plus élevé observé depuis le mois de janvier 2015. Cette étude internationale axée sur le marché de l’immobilier d’entreprise réalisée par la Royal Institution of  Chartered Surveyors  Switzerland  affirme également que 55 % des experts immobiliers sur la situation du marché immobilier commercial en Suisse estiment que le marché immobilier commercial du pays est en phase intermédiaire de récession. D’après ce constat, la Suisse devance la France, l’Allemagne, l’Autrice et l’Italie en ce qui concerne la perception de la valeur de la propriété immobilière commerciale : en Suisse, l’immobilier commercial coûte donc trop cher.

 

Prix élevé de l’immobilier commercial : la cause

Selon toujours l’étude de la RICS, le prix trop élevé de l’immobilier commercial en Suisse s’explique en grande partie par l’observation d’une diminution au niveau de la demande d’investissement, au cours des trois premiers mois de l’année 2016. Si la Suisse est au premier rang sur la valeur de l’immobilier commercial, elle se positionne au second rang après le Qatar, en ce qui concerne la valeur de l’ensemble de ses biens immobiliers.